Biennale d’architecture et de paysage Biennale d’architecture et de paysage Biennale d’architecture et de paysage Biennale d’architecture et de paysage Biennale d’architecture et de paysage
Biennale d’architecture et de paysage
Biennale d’architecture et de paysage
Biennale d’architecture et de paysage
Biennale d’architecture et de paysage
Biennale d’architecture et de paysage
Biennale d’architecture et de paysage
Versailles 1re édition
du 4 mai au 13 juillet 2019
bap logo idf region

Édito

Cette première Biennale d’architecture et de paysage est un événement majeur et fondateur pour la Région Île-de-France qui mène, depuis le début de la mandature, une politique d’aménagement et d’urbanisme à la fois innovante et durable, ambitieuse, et tournée vers l’homme, la nature et la ville.

Cette première Biennale d’architecture et de paysage est un événement majeur et fondateur pour la Région Île-de-France qui mène, depuis le début de la mandature, une politique d’aménagement et d’urbanisme à la fois innovante et durable, ambitieuse, et tournée vers l’homme, la nature et la ville.

Première région d’Europe en matière économique, l’Île-de-France doit sans cesse se réinventer pour continuer de se développer, répondre aux attentes des Franciliens et renforcer son attractivité internationale, tout en prenant en compte les enjeux d’une gestion économe des espaces et des ressources.

Dès 2016, aux côtés des communes et des intercommunalités, la Région joue un rôle moteur pour relancer la construction de logements dans toute l’Île-de-France. Or, s’il faut construire plus, il faut surtout construire mieux, en aménageant de façon créative des quartiers où les Franciliens seront heureux de vivre, tout en répondant à l’objectif de réduction de notre impact écologique. Cette volonté s’est concrétisée dans la création du dispositif régional des 100 Quartiers innovants et écologiques et dans notre engagement en faveur des démarches d’urbanisme transitoire qui visent à générer de la valeur ajoutée sur des terrains délaissés, parfois en déshérence, en attente de projets pour qu’ils soient le terreau d’une vie culturelle, associative et citoyenne renouvelée.

En 2017, afin de faire entrer la nature dans les villes, pour permettre à tous les Franciliens d’accéder à un espace vert de proximité à moins de 15 minutes à pied de chez eux d’ici 2021, la Région a lancé son Plan vert qui vise à renforcer la place du végétal, à concevoir et aménager des espaces verts, facilement accessibles et offrant de nombreux services aux habitants.

Dans le sillage naturel de ces initiatives réussies qui font bouger les territoires et en cohérence avec l’accord de Paris, la Région a souhaité lancer une manifestation allant au-delà de ses frontières. La Biennale d’architecture et de paysage d’Île-de-France sera un espace de réflexion, d’exposition et de mutualisation des savoirs. Cette première édition qui se tiendra sur le site exceptionnel de Versailles incitera également les publics à parcourir l’ensemble du territoire francilien et à découvrir quelques expériences architecturales notables de notre Région. Elle nous offrira l’opportunité de mettre en exergue de bonnes pratiques, en Île-de-France et à travers le monde, pour répondre aux défis climatiques et aux besoins de solutions innovantes qui construiront la ville de demain, autour de l’homme et de la nature.

Lire la suite...

Entretien avec François de Mazières, commissaire général de la Bap, maire de Versailles et ancien président de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine.

Entretien avec François de Mazières, commissaire général de la Bap, maire de Versailles et ancien président de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine.

Il existe déjà de nombreuses biennales d’architecture. En quoi la Bap est-elle différente ?

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une Biennale d’architecture et de paysage qui associe étroitement ces deux thématiques trop souvent envisagées séparément. Or le défi des urbanistes du XXIe siècle est justement de proposer une vision globale, holistique, qui prenne en compte les grands sujets mis en lumière par la COP : le réchauffement climatique, la pollution, l’urbanisation galopante, le manque de terres cultivables… La première ambition de la Bap est donc de montrer qu’architectes et paysagistes, mais aussi penseurs, artistes, entrepreneurs, élus et bien sûr citoyens ne peuvent plus agir séparément, chacun de leur côté. Cette biennale veut créer un dialogue, une dynamique fertile afin de protéger les terres cultivables et de promouvoir une cité à visage humain. La Bap ne se déroule pas à Versailles par hasard. Lorsque Louis XIV a créé ex-nihilo ou presque sa « ville nouvelle », le souverain avait sans doute souhaité que soit apportée une réponse à ce défi plus que jamais d’actualité : inventer un mariage harmonieux entre nature et architecture. Aux créateurs du XXIe siècle, maintenant, de repenser nos modèles de développement urbain, mais cette fois à l’échelle de toute l’Île-de-France et non plus d’une seule ville.

Concrètement, comment avez-vous conçu ce dialogue ?

Dans son esprit, la Bap ressemble à un arbre. Ce sera l’emblème de cette biennale dont l’artiste plasticienne Eva Jospin, proposera une interprétation sous la forme d’une œuvre pérenne, installée dans le jardin de l’Hôtel de la Chancellerie. Le tronc, ce sera cette envie commune à tous les acteurs que je viens de citer – à commencer par les commissaires de la biennale, bien sûr – de dessiner une vision d’avenir et de la traduire par un projet de ville durable, solidaire, fonctionnelle, esthétique.

Une ville qui génèrerait de l’intégration plutôt que de l’exclusion. Les branches de cet arbre sont les multiples manifestations thématiques qui se dérouleront durant deux mois à Versailles, dans plusieurs lieux très forts et complémentaires. Au château d’abord, à travers une exposition sur les projets qui durant trois siècles ont ambitionné de transformer ce monument emblématique, mais sans jamais aboutir. L’occasion de découvrir le palais tel qu’il aurait pu être, de faire le lien entre passé et présent. De tracer aussi des parallèles sur les rapports complexes entre maître d’œuvre et maître d’ouvrage. Le grand architecte chinois Wang Shu explique qu’on ne construit jamais à partir d’une feuille blanche. Il a raison. On ne pourra pas se contenter demain de penser une ville ultra moderne et ultra connectée sans chercher à l’humaniser, par exemple en choisissant des matériaux incarnant cette continuité entre passé et présent.

Quels sont les autres sites forts de cette biennale ?

Deux hauts lieux de transmission, puisque la ville que nous sommes en train de construire est aussi celle que nous lèguerons aux générations futures. A la Petite Écurie du château, où se situe l’École nationale supérieure d’architecture, des équipes d’Île-de-France et de plusieurs pays étrangers échangeront avec le public et les étudiants sur les nouvelles pratiques architecturales. J’ai souhaité que le visiteur commence par une expérience très forte, celle de la découverte de la Galerie des Sculptures et des Moulages. Ce lieu magnifique et inconnu, qui sera pour la première fois ouvert au public, abrite deux trésors : la collection des moulages de l’ancienne École des Beaux-Arts de Paris et celle des sculptures les plus précieuses du château de Versailles, qui toutes deux nous interrogent sur la notion de permanence et d’évolution dans l’art. Après cette première immersion, le public déambulera, toujours dans la superbe écurie de Mansart, au cœur d’un véritable laboratoire d’idées montrant comment toute une profession est en train de s’adapter aux défis de notre modernité. Là encore, ce lieu illustrera la richesse du dialogue entre passé et présent. Troisième site pédagogique et emblématique : le Potager du roi, où se trouve l’École nationale de paysage. Là sera posée cette question cruciale : comment nourrir la ville en la mariant plutôt qu’en l’opposant à son environnement naturel. Enfin, la quatrième grande exposition se situera dans l’ancienne Poste centrale de Versailles. Un lieu en transition idéal pour évoquer l’immense chantier du métro du Grand Paris. Dans ce vaste et lumineux espace seront révélés les plans et maquettes des 68 nouvelles gares. On y découvrira aussi des zooms sur plusieurs grands chantiers connexes : celui des prochains Jeux Olympiques, celui du pôle scientifique de Saclay et celui des nouveaux quartiers créés autour des gares. Chacune de ces quatre expositions fera bien sûr la part belle au jeune public. Ce sera à la fois très concret, très positif et très festif, car de nombreux autres événements auront lieu dans toute la ville.

Par exemple ?

Echappées belles proposera une promenade dans Versailles, où deux expositions photo sur les villes résilientes en Île-de- France et dans le monde montreront que les solutions existent déjà. À la chapelle Richaud, une autre exposition expliquera en quoi Versailles – pionnière du zéro-phyto – relève à son échelle ces défis architecturaux, écologiques et paysagers. La Bap doit s’adresser à tous car la ville de demain ne s’inventera pas sans ceux qui l’habitent. Pour cela, il faut de l’envie, du rêve, de l’enthousiasme, de la beauté, du partage, et ils seront au rendez-vous. Avec Esprit jardin – une manifestation horticole très populaire qui se déroule chaque année, au début du mois de mai, dans le quartier Saint-Louis – et les expositions en plein air, les rues de Versailles vont se métamorphoser en un jardin extraordinaire sollicitant tous nos sens. Au Potager du roi, chacun pourra, par exemple, déguster les fruits et les produits de la terre. Toutes sortes de rencontres, de débats, d’ateliers et d’inaugurations auront lieu un peu partout à Versailles et en Île-de-France. La Bap sera aussi une fête.

Vous portez ce combat depuis plus de quinze ans. Pourquoi ?

Dans les années 1980, j’ai commencé ma carrière comme sous-préfet à Moulins, dans l’Allier. Déjà à cette époque, la désertification de la France rurale et le développement urbain disgracieux, mal maîtrisé, m’avaient choqué. Lorsqu’ ensuite j’ai dirigé la Fondation du Patrimoine, j’ai réalisé que si ma génération a eu la chance d’hériter d’un patrimoine d’une très grande richesse, l’architecture et les paysages que nous lèguerons à nos enfants risquent, en comparaison, de leur sembler bien pauvres et stéréotypés. Face à la rapidité inouïe de l’urbanisation, la ville idéale telle que Le Corbusier l’avait imaginée au XXe siècle, avec la quasi disparition de la rue, est un échec. Il fallait donc tout remettre à plat.

C’est pour cela qu’à la tête de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, dans les années 2000, vous avez programmé trois expositions sur le thème de la ville durable et écologique ?

Oui. À l’époque, la Cop 21 n’avait pas encore eu lieu et il s’agissait de sensibiliser à ces enjeux cruciaux encore trop peu intégrés par les Français, mais aussi par une partie des professionnels. La Cité a donc accueilli un concours international d’architectes sur le Grand Paris qui était en train de naître, puis deux expositions : Habiter écologique, en 2009, et La ville fertile, en 2011. Pas loin de dix ans plus tard, la prise de conscience est là, mais il s’agit maintenant de mobiliser pour entrer dans la réalisation concrète. C’est le rôle de cette Biennale. À sa manière elle s’inscrit dans la continuité du baron Haussmann qui, au milieu du XIXe siècle, a dû relever des défis assez semblables aux nôtres. Il lui fallait, comme aujourd’hui, répondre à la pression immobilière dans l’une des capitales les plus denses du monde tout en rendant cette ville fonctionnelle, hygiénique, équilibrée et agréable à vivre. Paris a été à cette époque un formidable lieu d’expérimentation et a rayonné dans le monde entier. Aujourd’hui le terrain de jeu s’est élargi à la région Île-de-France qui redevient, presque deux siècles après, l’un des grands laboratoires de l’invention en matière d’urbanisme. Avec la réalisation du Grand Paris, la naissance de nouvelles gares, l’arrivée des JO, le quasi consensus (du moins en France) pour répondre aux défis posés par la Cop 21, les opportunités sont immenses. On n’a plus le droit de les gâcher. À l’initiative de la région Île-de-France et avec le concours du château de Versailles, du Louvre et de la ville de Versailles, la Bap apporte sa pierre à l’édifice commun.

Lire la suite...

Les commissaires

Djamel Klouche

Architecte et urbaniste, Djamel Klouche est maître de conférences à l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles, qu’il a présidée entre 2013 et 2016.

Architecte et urbaniste, Djamel Klouche est maître de conférences à l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles, qu’il a présidée entre 2013 et 2016. Depuis, il en dirige le Conseil d’école. En 1996, il co-fonde avec François Decoster et Caroline Poulin, l’AUC et l’AUC as, agences d’architecture et d’urbanisme basées à Paris et engagées dans de multiples projets métropolitains emblématiques, pour l’aménagement et la réinvention de centres urbains à Lyon, Paris ou Bordeaux. Lauréat de la consultation internationale lancée par le Président de la République française sur le Grand Paris en 2008, il est aujourd’hui impliqué́ dans de nombreux projets urbains sur le territoire européen. Commissaire de la Biennale d’architecture et d’urbanisme de Bordeaux en 2010 (AGORA), il participe également à celle de Venise en 2014 et à celle de Rotterdam en 2016.

Lire la suite...

Alexandre Chemetoff

Architecte, urbaniste et paysagiste, Alexandre Chemetoff a choisi de pratiquer son activité librement : refuser les limites et les frontières entre les disciplines pour un art polytechnique qui s’occuperait de tout en adoptant une attitude relative.

Architecte, urbaniste et paysagiste, Alexandre Chemetoff a choisi de pratiquer son activité librement : refuser les limites et les frontières entre les disciplines pour un art polytechnique qui s’occuperait de tout en adoptant une attitude relative. Il fonde ainsi, en 1983, le Bureau des Paysages, une structure regroupant ces trois disciplines. Créée en 2008, sa société́ de holding dénommée Alexandre Chemetoff & associés coordonne et anime l’ensemble de l’activité du Bureau des Paysages. Ce bureau exerce principalement son activité dans différentes villes et régions françaises. Implanté à Gentilly et à Nantes, cet atelier est un lieu où s’exercent les différentes pratiques et approches de l’urbanisme, de l’architecture, de la construction, du design, du graphisme, de l’aménagement d’espaces extérieurs, ainsi qu’une activité de recherche, de diffusion et d’édition.

Lire la suite...

Nicolas Gilsoul

Architecte et paysagiste, Nicolas Gilsoul est docteur à L’Institut des Sciences du Vivant de Paris.

Architecte et paysagiste, Nicolas Gilsoul est docteur à L’Institut des Sciences du Vivant de Paris. Il enseigne le projet urbain et paysager à Paris, Milan, Vancouver, Bruxelles, Versailles et Zürich. Chevalier des Arts et lettres, lauréat de l’Académie de France à Rome, pensionnaire de la villa Médicis, il a remporté de nombreux prix d’architecture. En 2011, la Cité de l’Architecture et du Patrimoine lui commande une jungle hybride sous la colline de Chaillot pour déployer les projets prospectifs de l’exposition La Ville Fertile. Régulièrement consulté par des industriels et des villes, il sort en 2018 un livre de référence avec Erik Orsenna, Désirs de Ville (Laffont), et prépare deux nouveaux ouvrages sur les mutations de la faune et de la flore face aux territoires complexes de nos villes (Fayard). Situé sur les toits de Paris, son atelier est un laboratoire au sein duquel se formalisent des projets d’aménagements urbains et des études prospectives à Tokyo, Fukushima et New York.

Lire la suite...

Élisabeth Maisonnier

Archiviste-paléographe de formation à l’École nationale des chartes, Élisabeth Maisonnier est conservatrice du patrimoine et responsable du cabinet des arts graphiques au château de Versailles depuis 2013.

Archiviste-paléographe de formation à l’École nationale des chartes, Élisabeth Maisonnier est conservatrice du patrimoine et responsable du cabinet des arts graphiques au château de Versailles depuis 2013. Entre 2004 et 2012, elle est conservatrice des bibliothèques à la Bibliothèque municipale de Versailles, en charge des collections patrimoniales. Durant 4 ans, elle fut également chargée de missions à la Direction du livre et de la lecture du ministère de la Culture, en charge des « publics empêchés » (portant sur les handicaps moteur, visuel, auditif ; les publics en prison ou à l’hôpital). Élisabeth Maisonnier est également membre associé de l’Académie de Versailles (Académie des Sciences Morales, des Lettres et des Arts de Versailles et d’Île-de-France).

Lire la suite...

Christine Desmoulins

Journaliste, historienne de l’architecture et auteure de nombreux ouvrages et plusieurs monographies d’architectes, Christine Desmoulins collabore à différentes revues en France et en Europe.

Journaliste, historienne de l’architecture et auteure de nombreux ouvrages et plusieurs monographies d’architectes, Christine Desmoulins collabore à différentes revues en France et en Europe.  Elle a notamment conçu une collection de livres-jeux sur l’architecture destinée aux enfants (éditions Norma). Depuis 2006, elle fut également commissaire de plusieurs expositions au Pavillon de l’Arsenal, à la Cité de l’architecture et du patrimoine et au musée gallo-romain de Lyon-Fourvière. Sollicitée par des institutions comme le ministère des Affaires Etrangères et le Centre des monuments nationaux, Christine Desmoulins a dirigé plusieurs colloques internationaux portant sur l’architecture et le patrimoine.

Lire la suite...

6 expositions dans 6 lieux d’exception

La Petite Écurie

École nationale supérieure d'architecture

Face au château les bâtiments de la Petite Ecurie, de la Maréchalerie et de la Forge édifiés par Jules Hardouin – Mansart et classés au titre des monuments historiques accueillent aujourd’hui le campus de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Versailles. C’est dans ce cadre que sera présentée l’exposition Augures.
Imaginée comme un laboratoire des nouvelles pratiques architecturales, cette partie de la Biennale montrera comment les innovations technologiques transforment les manières de construire la ville et ses territoires.

Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles
  • Expositions : Augures, laboratoires des nouvelles pratiques architecturales

    COMMISSARIAT : DJAMEL KLOUCHE

    Au cœur de la Petite Ecurie du Château de Versailles, lieu historique d’exception, mais aussi lieu de création et de transmission, puisqu’il abrite l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles, se tiendra le parcours intitulé « Augures ». L’occasion de partager la vision des acteurs du cadre de vie qui réfléchissent au monde de demain, leurs stratégies et leurs espoirs, grâce au parcours contrasté, imaginé par Djamel Klouche comme une promenade entre passé, présent et futur.

    Résolument destinés à tous les publics, les espaces de la Biennale dans l’École seront conçus pour partager des visions prospectives de façon innovante et immersive, faisant se rencontrer l’architecture d’aujourd’hui et de demain.

    Parmi eux, sera ouverte la Petite école d’architecture, qui porte un programme créatif destiné aux plus petits pour leur permettre de découvrir, de créer et de jouer avec l’architecture.

    Par la constitution pendant quelques mois d’un laboratoire des nouvelles pratiques architecturales, comme autant d’augures dans l’horizon de la future métropole climatique, cette exposition cherchera à questionner le monde construit actuel et le monde à venir. Des écoles européennes, des institutions internationales et des professionnels contribueront à cette réflexion. À la suite d’un appel à projets, 23 exposants ont été choisis, dont 12 relevant de la prospective (recherche par le projet) et 11 relevant de scénarios immersifs.

    L’École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles accueillera 3 pavillons réalisés par 3 architectes internationaux : c’est trois objets-architectures prendront la forme d’un café d’été, d’une classe d’été et d’une petite école d’architecture pour enfants.

    Lieux communs propices aux échanges, espaces de convivialité, d’éducation et de réflexion, ces 3 pavillons trouveront chacun un usage particulier dans le dispositif général de la Biennale et constitueront des structures pérennes installées au cœur de l’école.

    – Le Café d’été sera réalisé par Piovenefabi, agence d’architecture milanaise
    – La Classe d’été sera réalisée par Go Hasegawa, architecte japonais
    – La Petite école d’architecture pour enfants sera réalisée par l’agence new-yorkaise MOS

    Entrée gratuite

  • Expositions : Échappées Belles

    COMMISSARIAT : NICOLAS GILSOUL

    L’exposition déploiera son propos à 2 échelles sur 2 lieux complémentaires : le mur de la Petite Écurie vers la nouvelle place des Manèges et les grilles de l’Hôtel de ville, à l’angle de l’avenue de Paris.

    « Ces expositions en plein air sont une sorte de road-movie à deux échelles, et on ne les a pas intitulées Echappées belles par hasard.

    La première illustre 12 stratégies de résilience urbaine dans le monde et la seconde plonge dans 12 blessures ouvertes au cœur des terres métropolitaines d’Ile-de-France, 12 plaies qui cicatrisent aujourd’hui sous l’action conjuguée des hommes et d’un bestiaire aussi fragile que fabuleux. Les deux séquences montrent qu’il est possible et urgent d’intégrer positivement les risques à nos villes d’aujourd’hui. Toutes les images sont vues du ciel…

    Ces expositions sont des invitations au voyage, à la découverte, à l’émerveillement. Elles s’adressent à tous, aussi bien aux élus qu’aux gamins car je n’agis pas qu’en paysagiste mais aussi en citoyen, en chef d’entreprise, en père de famille… » Nicolas Gilsoul

    Echappées belles prouve concrètement que les menaces qui nous guettent peuvent être évitées de manière heureuse.

    Accès libre

Le Potager du Roi

École nationale supérieure de paysage

Le Potager du Roi a été construit entre 1678 et 1683 par Jean-Baptiste La Quintinie, à la demande de Louis XIV. Aujourd’hui, il abrite l’École nationale supérieure de paysage. Classé monument historique et jardin remarquable, ses jardiniers perpétuent l’art de la taille et cultivent une grande diversité de fruits et légumes dans un jardin à la française. Le Potager du Roi, site historique et patrimonial de l’école, constitue un laboratoire pour penser la ville-nature de demain, à la fois productive, écologique et accueillante pour remettre la question du sol, du vivant, de l’énergie et des usages de l’espace au cœur du débat.

10, rue du Maréchal Joffre – Versailles
  • Expositions : Le Goût du Paysage

    COMMISSARIAT : ALEXANDRE CHEMETOFF

    La maîtrise d’ouvrage de la manifestation « Le goût du paysage » a été confiée à l’École nationale supérieure de paysage et à son directeur, Vincent Piveteau.

    Le commissaire de cette manifestation est l’architecte, urbaniste et paysagiste Alexandre Chemetoff, qui est également chargé de la transformation du Pavillon des Suisses et de l’aménagement temporaire du Jardin des Suisses, au sein du Potager du Roi, deux lieux à découvrir et qui seront ouverts au public, pour la première fois à l’occasion de la Biennale.

    La manifestation « Le goût du paysage » se décline en deux parties : d’une part les installations et expositions, d’autres part les journées-événement.

    L’exposition propose une mise en scène autour des portraits de 25 paysans-producteurs d’Ile-de-France, cultivant chacun un domaine représentatif de la diversité des productions de la Région.

    Dans une pièce transformée en salle de projection permanente, de nombreux reportages viendront enrichir cette programmation.

    Le dimanche, la journée s’ouvre sur des séances de cinéma de campagne, puis on déjeune, on déguste, on goûte, on partage les fruits de la terre dans le jardin des Suisses ; l’après-midi les 10-12 ans se retrouvent autour d’une petite conférence « Lumières pour enfants » puis les adultes peuvent s’inviter à des conversations paysagères.

    La proposition d’Alexandre Chemetoff invitera les visiteurs à découvrir et à imaginer comment, en préservant, cultivant et partageant les fruits de la terre, il est possible d’établir un rapport renouvelé entre villes et campagnes dans nos grandes métropoles.

    Le goût du paysage est une récréation, une parenthèse faite de rencontres et d’échanges. Mais c’est aussi un témoignage, une prise de position et un plaidoyer. Le Potager est un lieu multiple qui inspire la thématique de la manifestation Le goût du paysage. Il en constitue la table des matières.

    → Du 3 au 5 mai : Entrée gratuite
    → Du 7 mai au 13 juillet : Tarif normal 4 €

    Entrée gratuite pour les moins de 12 ans, personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap. « Pass le Goût du paysage », valable les 9 jours d’évènements prévus les dimanches, au prix de 10 euros.

Le Château de Versailles

Classé depuis 30 ans au patrimoine mondial de l’humanité, le château de Versailles constitue l’une des plus belles réalisations de l’art français au XVIIe siècle. L’ancien pavillon de chasse de Louis XIII fut transformé et agrandi par son fils Louis XIV qui y installa sa Cour et son gouvernement en 1682. Une exposition présentera dans l’aile nord les projets utopiques pour le château qui n’ont jamais été réalisés.

Aile nord du Château de Versailles. Place d'Armes, Versailles
  • Expositions : Versailles. Architectures rêvées 1660-1815

    COMMISSARIAT : ÉLISABETH MAISONNIER

    La relation de l’homme à son environnement est inhérente à l’histoire du château de Versailles comme elle reste au cœur des préoccupations d’aujourd’hui. Il s’agit ici de montrer la force symbolique d’un lieu qui traverse les époques, mais plus encore, qui en nourrit les utopies et les créations.

    Né de la volonté et de la vision d’un roi, Louis XIV, entouré de scientifiques et d’artistes, le château de Versailles est une démonstration d’architecture. Versailles est un monde en soi, un chantier permanent, qui, depuis sa création, est un terrain d’expérimentation architecturale, d’expression des goûts et des modes, à sa propre échelle. C’est ce qu’Élisabeth Maisonnier, conservateur au château de Versailles, montre dans l’exposition Projets d’architecture.

    « Dans les collections françaises ou étrangères, nous disposons de très nombreux plans et dessins illustrant les multiples projets d’architecture – réalistes ou utopiques – proposés pour le château de Versailles, mais en effet jamais réalisés. Ces projets qui s’étalent du XVIIe au XIXe siècle n’ont pas abouti, mais ils sont passionnants et riches d’enseignements. La Biennale, dédiée aux défis architecturaux de demain, était l’occasion idéale de montrer au public comment des créateurs ont, à travers les siècles, envisagé de réinventer le château. Ce Versailles tel qu’on ne l’a jamais vu et tel qu’il aurait pu être permet aussi de regarder d’un autre œil le monument actuel, qui nous semble immuable et figé dans le temps. Confronter ces rêves à la réalité intéresse tous les publics, d’autant que les dessins choisis l’ont été pour leur intérêt propre, bien sûr, mais aussi pour leur beauté, leur élégance et leur originalité. » Elisabeth Maisonnier

    Tarif normal 18€ – Tarif réduit* 13€
    *Titulaires d’une carte de réduction pour familles nombreuses/ Visiteurs acquittant le droit d’entrée avec des chèques vacances / Titulaires des cartes de sociétés d’amis des musées nationaux / Abonnés ou porteurs d’un billet du Musée des Beaux-Arts d’Arras.

Ancienne poste

Un bâtiment en cours de transformation utilisé dans le cadre d’un aménagement transitoire pour accueillir l’exposition Horizons 2030, sur les projets et les ambitions du Grand Paris Express.

3 avenue de Paris - Versailles
  • Expositions : Horizon 2030

     

    COMMISSARIAT : GROUPE 2030

    Au sein du bâtiment de l’ancienne poste de Versailles, Horizon 2030 – le nom de ce pavillon – a été pensé comme un atelier de réflexion et d’expérimentation, mais aussi comme un lieu d‘échanges et d’information. Imaginé par des architectes, des paysagistes, des artistes, des scénographes et des designers, il est, comme le projet du Grand Paris, à la rencontre de toutes les disciplines et de tous les talents. Concrètement, on y recréera l’ambiance effervescente des ateliers d’architectes où l’on découvre les constructions en train de prendre vie.

    Au fil de sa promenade, le visiteur vivra de multiples expériences sensorielles, il se plongera aussi bien dans les grands chantiers du passé que dans ceux de notre futur proche. Il découvrira la ville naissante du XXIe siècle à travers une fresque monumentale, des projections immersives, des créations inédites et des dizaines de maquettes de gares. Il arpentera les nouveaux quartiers, leurs places, leurs avenues… une nouvelle façon de vivre la ville. Une fête dont les citoyens et leur imaginaire seront les héros.

    Entrée gratuite

Espace Richaud

Une ancienne chapelle de l’hôpital royal de Versailles, désormais reconvertie en espace culturel.

78 bd de la Reine – Versailles
  • Expositions : Versailles, ville nature, permanence et création

    COMMISSARIAT : CHRISTINE DESMOULINS

    Ancienne chapelle de l’hôpital royal de Versailles convertie en espace culturel, l’Espace Richaud accueillera une rétrospective des projets et réalisations architecturaux menés depuis 2008 par la Ville de Versailles.

    L’exposition se découpera en quatre séquences : « Grands projets urbains », « Ville nature », « Patrimoine rénové » et « Architecture », l’exposition « Versailles ville nature, permanence et création ».

    Les grands projets d’aménagement qui marqueront, dans les années à venir, l’espace urbain de Versailles pour en faire l’un des pôles du « Grand Paris » seront mis en lumière. Si ceux du quartier des Chantiers sont en voie d’achèvement, d’autres sont à venir dans les quartiers de Pion et de Satory ou dans le cadre de la restructuration de l’ancien hôtel des postes avenue de Paris.

    Cette nouvelle exposition montrera notamment les constructions et les réhabilitations confiées aux lauréats des AJAP, les Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes, régulièrement invités à participer aux différents concours organisés sous l’égide de la Ville et souvent retenus par les jurys. A travers une série d’opérations représentatives de la démarche des architectes et des paysagistes d’aujourd’hui, l’exposition présentera également des illustrations marquantes de l’équilibre unique qui, au fil des projets et des quartiers, s’est instauré entre le bâti et le végétal. Elle donnera ainsi à voir une grande variété de réalisations et de projets qui font de Versailles, le « laboratoire » d’un nouveau modèle urbain, celui d’une ville soucieuse de son passé autant que de son avenir et de celui de notre planète.

    Accès libre

Grilles de l’Hôtel de Ville

4 Avenue de Paris, 78000 Versailles
  • Expositions : Échappées Belles

    COMMISSARIAT : NICOLAS GILSOUL

    L’exposition déploiera son propos à 2 échelles sur 2 lieux complémentaires : le mur de la Petite Écurie vers la nouvelle place des Manèges et les grilles de l’Hôtel de ville, à l’angle de l’avenue de Paris.

    « Ces expositions en plein air sont une sorte de road-movie à deux échelles, et on ne les a pas intitulées Echappées belles par hasard.

    La première illustre 12 stratégies de résilience urbaine dans le monde et la seconde plonge dans 12 blessures ouvertes au cœur des terres métropolitaines d’Ile-de-France, 12 plaies qui cicatrisent aujourd’hui sous l’action conjuguée des hommes et d’un bestiaire aussi fragile que fabuleux. Les deux séquences montrent qu’il est possible et urgent d’intégrer positivement les risques à nos villes d’aujourd’hui. Toutes les images sont vues du ciel…

    Ces expositions sont des invitations au voyage, à la découverte, à l’émerveillement. Elles s’adressent à tous, aussi bien aux élus qu’aux gamins car je n’agis pas qu’en paysagiste mais aussi en citoyen, en chef d’entreprise, en père de famille… » Nicolas Gilsoul

    Echappées belles prouve concrètement que les menaces qui nous guettent peuvent être évitées de manière heureuse.

    Accès libre

map

Ouvert tous les jours
sauf le lundi
Horaires semaine : 12h à 19h
Horaires week-end : 11h à 19h

Venir à Versailles par le train

RER C direction Versailles Rive-Gauche : arrivée gare de Versailles Château-Rive Gauche (5mn à pied de l’entrée de la Biennale)
SNCF depuis Paris Montparnasse : arrivée gare de Versailles Chantiers (10mn à pied de l’entrée de la Biennale)
SNCF depuis Paris Saint-Lazare : arrivée gare de Versailles-Rive Droite (5mn à pied de l’espace Richaud, 15mn à pied des autres sites)

Venir à Versailles en voiture

De Paris, prendre l’autoroute A13 direction Versailles/Saint-Quentin-en-Yvelines/Rouen jusqu’à la sortie n°5 Versailles centre/Versailles château.
Versailles est aussi accessible par : l’A 86, la N10.
Parkings :
– avenue de Sceaux ;
– rue du Général Leclerc ;
– Place d’Armes.

Espace presse


Contacts

Opus 64
Valérie Samuel
+ 33 (0) 1 40 26 77 94
+ 33 (0) 6 08 77 33 62
v.samuel@opus64.com

Patricia Gangloff
+33 (0) 6 16 12 19 84
p.gangloff@opus64.com

Région Île-de-France :
Marie Estrada
marie.estrada@iledefrance.fr
+ 33 (0) 1 53 85 63 14


Télécharger le dossier de presse

Expositions

Installation de Didier Fiúza Faustino

Point d’entrée officiel de la Biennale, La Maréchalerie, est le centre d’art contemporain de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles.

Située dans l’ancienne maréchalerie des Petites Écuries du Château de Versailles, elle propose des expositions essentiellement monographiques, qui sont pensées in situ et privilégient les productions inédites, mettant en évidence un questionnement sur des problématiques d’espace et architecturales. Pour la BAP, La Maréchalerie donne carte blanche à l’artiste contemporain et architecte, Didier Fiúza Faustino pour aménager l’espace d’accueil de cet évènement.

Partant du constat que nous vivons dans une époque où l’impossibilité de s’échapper domine, où le sujet, où qu’il soit, devient une finalité, un territoire à conquérir et revendiquer, l’installation « Lampedusa », pensée par l’architecte Faustino, amènera la question de la trajectoire, du déplacement et de la liberté.

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

Mise en lumière de la galerie des moulages

 

Musée du Louvre – DAGER

La Biennale sera l’occasion de découvrir l’une des plus belles réserves de sculptures du Château de Versailles et du musée du Louvre dans la Galerie des Sculptures et des Moulages, un espace minéral spectaculaire conçu par le premier architecte de Louis XIV.

Composé de trois galeries, ce lieu abrite deux collections exceptionnelles : un vaste ensemble de moulages du XVIIe au XXe siècle issus de la Gypsothèque du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre ainsi qu’une soixantaine de sculptures en marbre des jardins de Versailles, chefs-d’œuvre du XVIIe siècle, ici mis à l’abri.

Élisabeth Le Breton, conservatrice du patrimoine au musée du Louvre, et Lionel Arsac, conservateur du patrimoine au Château de Versailles, proposeront aux visiteurs de découvrir l’histoire et la vocation de ces plâtres et sculptures et les influences qu’ils ont suscitées auprès des architectes, des sculpteurs voire des musiciens.

Au cours de cette déambulation, le public découvrira également « Palabre », une installation proposée par Djamel Klouche donnant de la voix à des personnalités telles que des architectes, géographes, historiens, philosophes et artistes. Au cœur de la Gypsothèque, ces personnages se mêleront aux pièces antiques de la collection du musée du Louvre et apporteront leurs témoignages quant aux enjeux et défis à relever pour nos sociétés.

Informations pratiques
Le Château de Versailles
Aile nord du Château de Versailles. Place d'Armes, Versailles

Augures, laboratoires des nouvelles pratiques architecturales

COMMISSARIAT : DJAMEL KLOUCHE

Au cœur de la Petite Ecurie du Château de Versailles, lieu historique d’exception, mais aussi lieu de création et de transmission, puisqu’il abrite l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles, se tiendra le parcours intitulé « Augures ». L’occasion de partager la vision des acteurs du cadre de vie qui réfléchissent au monde de demain, leurs stratégies et leurs espoirs, grâce au parcours contrasté, imaginé par Djamel Klouche comme une promenade entre passé, présent et futur.

Résolument destinés à tous les publics, les espaces de la Biennale dans l’École seront conçus pour partager des visions prospectives de façon innovante et immersive, faisant se rencontrer l’architecture d’aujourd’hui et de demain.

Parmi eux, sera ouverte la Petite école d’architecture, qui porte un programme créatif destiné aux plus petits pour leur permettre de découvrir, de créer et de jouer avec l’architecture.

Par la constitution pendant quelques mois d’un laboratoire des nouvelles pratiques architecturales, comme autant d’augures dans l’horizon de la future métropole climatique, cette exposition cherchera à questionner le monde construit actuel et le monde à venir. Des écoles européennes, des institutions internationales et des professionnels contribueront à cette réflexion. À la suite d’un appel à projets, 23 exposants ont été choisis, dont 12 relevant de la prospective (recherche par le projet) et 11 relevant de scénarios immersifs.

L’École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles accueillera 3 pavillons réalisés par 3 architectes internationaux : c’est trois objets-architectures prendront la forme d’un café d’été, d’une classe d’été et d’une petite école d’architecture pour enfants.

Lieux communs propices aux échanges, espaces de convivialité, d’éducation et de réflexion, ces 3 pavillons trouveront chacun un usage particulier dans le dispositif général de la Biennale et constitueront des structures pérennes installées au cœur de l’école.

– Le Café d’été sera réalisé par Piovenefabi, agence d’architecture milanaise
– La Classe d’été sera réalisée par Go Hasegawa, architecte japonais
– La Petite école d’architecture pour enfants sera réalisée par l’agence new-yorkaise MOS

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

Entrée gratuite

Le Goût du Paysage

COMMISSARIAT : ALEXANDRE CHEMETOFF

La maîtrise d’ouvrage de la manifestation « Le goût du paysage » a été confiée à l’École nationale supérieure de paysage et à son directeur, Vincent Piveteau.

Le commissaire de cette manifestation est l’architecte, urbaniste et paysagiste Alexandre Chemetoff, qui est également chargé de la transformation du Pavillon des Suisses et de l’aménagement temporaire du Jardin des Suisses, au sein du Potager du Roi, deux lieux à découvrir et qui seront ouverts au public, pour la première fois à l’occasion de la Biennale.

La manifestation « Le goût du paysage » se décline en deux parties : d’une part les installations et expositions, d’autres part les journées-événement.

L’exposition propose une mise en scène autour des portraits de 25 paysans-producteurs d’Ile-de-France, cultivant chacun un domaine représentatif de la diversité des productions de la Région.

Dans une pièce transformée en salle de projection permanente, de nombreux reportages viendront enrichir cette programmation.

Le dimanche, la journée s’ouvre sur des séances de cinéma de campagne, puis on déjeune, on déguste, on goûte, on partage les fruits de la terre dans le jardin des Suisses ; l’après-midi les 10-12 ans se retrouvent autour d’une petite conférence « Lumières pour enfants » puis les adultes peuvent s’inviter à des conversations paysagères.

La proposition d’Alexandre Chemetoff invitera les visiteurs à découvrir et à imaginer comment, en préservant, cultivant et partageant les fruits de la terre, il est possible d’établir un rapport renouvelé entre villes et campagnes dans nos grandes métropoles.

Le goût du paysage est une récréation, une parenthèse faite de rencontres et d’échanges. Mais c’est aussi un témoignage, une prise de position et un plaidoyer. Le Potager est un lieu multiple qui inspire la thématique de la manifestation Le goût du paysage. Il en constitue la table des matières.

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

→ Du 3 au 5 mai : Entrée gratuite
→ Du 7 mai au 13 juillet : Tarif normal 4 €

Entrée gratuite pour les moins de 12 ans, personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap. « Pass le Goût du paysage », valable les 9 jours d’évènements prévus les dimanches, au prix de 10 euros.

Versailles. Architectures rêvées 1660-1815

COMMISSARIAT : ÉLISABETH MAISONNIER

La relation de l’homme à son environnement est inhérente à l’histoire du château de Versailles comme elle reste au cœur des préoccupations d’aujourd’hui. Il s’agit ici de montrer la force symbolique d’un lieu qui traverse les époques, mais plus encore, qui en nourrit les utopies et les créations.

Né de la volonté et de la vision d’un roi, Louis XIV, entouré de scientifiques et d’artistes, le château de Versailles est une démonstration d’architecture. Versailles est un monde en soi, un chantier permanent, qui, depuis sa création, est un terrain d’expérimentation architecturale, d’expression des goûts et des modes, à sa propre échelle. C’est ce qu’Élisabeth Maisonnier, conservateur au château de Versailles, montre dans l’exposition Projets d’architecture.

« Dans les collections françaises ou étrangères, nous disposons de très nombreux plans et dessins illustrant les multiples projets d’architecture – réalistes ou utopiques – proposés pour le château de Versailles, mais en effet jamais réalisés. Ces projets qui s’étalent du XVIIe au XIXe siècle n’ont pas abouti, mais ils sont passionnants et riches d’enseignements. La Biennale, dédiée aux défis architecturaux de demain, était l’occasion idéale de montrer au public comment des créateurs ont, à travers les siècles, envisagé de réinventer le château. Ce Versailles tel qu’on ne l’a jamais vu et tel qu’il aurait pu être permet aussi de regarder d’un autre œil le monument actuel, qui nous semble immuable et figé dans le temps. Confronter ces rêves à la réalité intéresse tous les publics, d’autant que les dessins choisis l’ont été pour leur intérêt propre, bien sûr, mais aussi pour leur beauté, leur élégance et leur originalité. » Elisabeth Maisonnier

Informations pratiques
Le Château de Versailles
Aile nord du Château de Versailles. Place d'Armes, Versailles

Tarif normal 18€ – Tarif réduit* 13€
*Titulaires d’une carte de réduction pour familles nombreuses/ Visiteurs acquittant le droit d’entrée avec des chèques vacances / Titulaires des cartes de sociétés d’amis des musées nationaux / Abonnés ou porteurs d’un billet du Musée des Beaux-Arts d’Arras.

Échappées Belles

COMMISSARIAT : NICOLAS GILSOUL

L’exposition déploiera son propos à 2 échelles sur 2 lieux complémentaires : le mur de la Petite Écurie vers la nouvelle place des Manèges et les grilles de l’Hôtel de ville, à l’angle de l’avenue de Paris.

« Ces expositions en plein air sont une sorte de road-movie à deux échelles, et on ne les a pas intitulées Echappées belles par hasard.

La première illustre 12 stratégies de résilience urbaine dans le monde et la seconde plonge dans 12 blessures ouvertes au cœur des terres métropolitaines d’Ile-de-France, 12 plaies qui cicatrisent aujourd’hui sous l’action conjuguée des hommes et d’un bestiaire aussi fragile que fabuleux. Les deux séquences montrent qu’il est possible et urgent d’intégrer positivement les risques à nos villes d’aujourd’hui. Toutes les images sont vues du ciel…

Ces expositions sont des invitations au voyage, à la découverte, à l’émerveillement. Elles s’adressent à tous, aussi bien aux élus qu’aux gamins car je n’agis pas qu’en paysagiste mais aussi en citoyen, en chef d’entreprise, en père de famille… » Nicolas Gilsoul

Echappées belles prouve concrètement que les menaces qui nous guettent peuvent être évitées de manière heureuse.

Informations pratiques
Grilles de l’Hôtel de Ville
4 Avenue de Paris, 78000 Versailles
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

Accès libre

Horizon 2030

 

COMMISSARIAT : GROUPE 2030

Au sein du bâtiment de l’ancienne poste de Versailles, Horizon 2030 – le nom de ce pavillon – a été pensé comme un atelier de réflexion et d’expérimentation, mais aussi comme un lieu d‘échanges et d’information. Imaginé par des architectes, des paysagistes, des artistes, des scénographes et des designers, il est, comme le projet du Grand Paris, à la rencontre de toutes les disciplines et de tous les talents. Concrètement, on y recréera l’ambiance effervescente des ateliers d’architectes où l’on découvre les constructions en train de prendre vie.

Au fil de sa promenade, le visiteur vivra de multiples expériences sensorielles, il se plongera aussi bien dans les grands chantiers du passé que dans ceux de notre futur proche. Il découvrira la ville naissante du XXIe siècle à travers une fresque monumentale, des projections immersives, des créations inédites et des dizaines de maquettes de gares. Il arpentera les nouveaux quartiers, leurs places, leurs avenues… une nouvelle façon de vivre la ville. Une fête dont les citoyens et leur imaginaire seront les héros.

Informations pratiques
Ancienne poste
3 avenue de Paris - Versailles

Entrée gratuite

Versailles, ville nature, permanence et création

COMMISSARIAT : CHRISTINE DESMOULINS

Ancienne chapelle de l’hôpital royal de Versailles convertie en espace culturel, l’Espace Richaud accueillera une rétrospective des projets et réalisations architecturaux menés depuis 2008 par la Ville de Versailles.

L’exposition se découpera en quatre séquences : « Grands projets urbains », « Ville nature », « Patrimoine rénové » et « Architecture », l’exposition « Versailles ville nature, permanence et création ».

Les grands projets d’aménagement qui marqueront, dans les années à venir, l’espace urbain de Versailles pour en faire l’un des pôles du « Grand Paris » seront mis en lumière. Si ceux du quartier des Chantiers sont en voie d’achèvement, d’autres sont à venir dans les quartiers de Pion et de Satory ou dans le cadre de la restructuration de l’ancien hôtel des postes avenue de Paris.

Cette nouvelle exposition montrera notamment les constructions et les réhabilitations confiées aux lauréats des AJAP, les Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes, régulièrement invités à participer aux différents concours organisés sous l’égide de la Ville et souvent retenus par les jurys. A travers une série d’opérations représentatives de la démarche des architectes et des paysagistes d’aujourd’hui, l’exposition présentera également des illustrations marquantes de l’équilibre unique qui, au fil des projets et des quartiers, s’est instauré entre le bâti et le végétal. Elle donnera ainsi à voir une grande variété de réalisations et de projets qui font de Versailles, le « laboratoire » d’un nouveau modèle urbain, celui d’une ville soucieuse de son passé autant que de son avenir et de celui de notre planète.

Informations pratiques
Espace Richaud
78 bd de la Reine – Versailles

Accès libre

Débats

10 ans après la consultation du Grand Paris, où en est-on ?

avec Stephen Barett, Roland Castro, Finn Geipel, Antoine Grumbach, Djamel Klouche, Winy Maas, Jean Nouvel, Yves Lion et Christian de Portzamparc. Sous réserve : Paola Vigano ;

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Des trains et des jeux

avec Stephen Barett, Roland Castro, Finn Geipel, Antoine Grumbach, Djamel Klouche, Winy Maas, Jean Nouvel, Yves Lion et Christian de Portzamparc. Sous réserve : Paola Vigano ;

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Dessine-moi la ville résiliente

avec Anne Asensio, vice-présidente Design, Dassault Systèmes, Nicolas Gilsoul, architecte-paysagiste, Christine Leconte, présidente de l’Ordre des architectes d’Île-de-France et Bénédicte Manier, journaliste, auteure de Un million de révolutions tranquilles ;

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Vers la ville sobre et durable

avec Marie-Ange Debon, directrice générale France de Suez, Jean-Philippe Dugoin-Clément, Vice-président de la Région Île-de-France, chargé de l’Ecologie et du Développement durable, Michel Gioria, directeur régional de l’Adème île-de- France et Michel Péna, paysagiste ;

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Vers la ville oasis

avec Mathieu Labonne, co-directeur du mouvement Colibris et président de la coopérative Oasis, François Lemarchand, Président de Nature & Découvertes, Pierre Rabhi, paysan et écrivain et Agnès Rochefort-Turquin, membre de l’Oasis Campus de la Transition, à Forges (Seine-et- Marne) ;

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Vers la ville saine et connectée

avec Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, Jean-François Capeille, architecte, président de la fondation AIA dédiée à la santé et Catherine Guillouard, Présidente-directrice générale de la RATP et un représentant d’une association d’usagers ;

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Vers la ville accueillante et solidaire

avec Patrick Bouchain, architecte, scénographe, Bernard Devert, président-fondateur d’Habitat et Humanisme, Bénédicte Manier, journaliste, auteure de Un million de révolutions tranquilles et un représentant du Samu social.

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Dessine-moi la ville fertile

avec Louis-Albert de Broglie, dirigeant des éditions Deyrolle, cofondateur de Fermes d’avenir et entrepreneur, Alexandre Chemetoff, architecte, urbaniste, paysagiste et Xavier Laureau, directeur général des Fermes de Gally. Sous réserve : un représentant de la FNSEA ;

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Vers la ville nourricière

avec Marc Dufumier, essayiste, spécialiste de l’agroécologie et professeur honoraire à AgroParisTech, Christophe Hillairet, président des Chambres d’agriculture d’île-de-France et Caroline Vignaud, restauratrice et cheffe de cuisine à Foodchéri, engagée en faveur de l’alimentation bio et végétale ;

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Vers la ville jardin

avec Cathy Biass-Morin, directrice des Espaces verts, mairie de Versailles, Michel Desvigne, paysagiste et Yann Fradin, directeur général de l’association Espaces. Sous réserve : Jana Revedin, architecte et écrivaine ;

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Vers la ville beauté

avec Laurent Dumas, président d’Emerige, Eva Jospin, artiste plasticienne, François de Mazières, Commissaire général de la biennale et Elizabeth de Portzamparc, architecte ;

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Vers la ville rêve

avec Olivier Mongin, écrivain, directeur de la revue Esprit et Corinne Vezzoni, architecte. Sous réserve : Lorant Deutsch, écrivain.

Informations pratiques
La Petite Écurie
École nationale supérieure d'architecture
Place des Manèges - Avenue de Sceaux – Versailles

auditorium

Événements

La terre en morceaux

Cinéma de campagne : « La terre en morceaux » d’Ariane Doublet, 2015 (55mn), séance en présence d’Ariane Doublet

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Goût du paysage

avec Alexandre Chemetoff, commissaire de l’exposition, Vincent Piveteau, directeur de l’Ecole nationale supérieure de paysage ;

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Goût du paysage (suite)

avec Alexandre Chemetoff, Arnauld Duboys Fresney, photographe et directeur artistique, Antoine de Roux, photographe et réalisateur de films, Gilberte Tsaï, auteure et metteure en scène et Ariane Doublet, réalisatrice de films ;

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Un domaine productif

avec Gérard Pénot, urbaniste ;

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Comment (re)vient Le Goût du paysage

avec Henri Bava, paysagiste et cofondateur de l’Agence Ter, et Michel Desvignes, paysagiste et urbaniste.

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

Les glaneurs et la glaneuse

Cinéma de campagne : « Les glaneurs et la glaneuse » d’Agnès Varda, 2000 (1h20)

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Petit marché

des paysans-producteurs viennent vendre leurs produits

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

jardin des Suisses

Dévorer le paysage

Les Petites conférences « Lumières pour enfants » : Dévorer le paysage, par Jean-Christophe Bailly, écrivain et philosophe

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Transmettre

Les conversations paysagères : Transmettre avec Jacques Coulon, paysagiste, et Jean-Pierre Clarac, paysagiste

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le temps des forêts

Cinéma de campagne : « Le temps des forêts » de Xavier Drouet, 2018 (1h43), séance en présence de Xavier Drouet

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Petit marché

des paysans-producteurs viennent vendre leurs produits

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

jardin des Suisses

Être aubrac

Les Petites conférences « Lumières pour enfants » : Être aubrac par Michel Bras, cuisinier étoilé

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le retour à la terre ou retour sur Terre

Les conversations paysagères : Le retour à la terre ou retour sur Terre avec Jean-Christophe Bailly, écrivain, et Rémi Janin, paysagiste, agriculteur et enseignant.

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Serpent

Conversation « Le Serpent », avec Nicolas Gilsoul et Philippe Trétiack

Informations pratiques

Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Malaquais, 14 rue Bonaparte 75006 Paris

Le mystère des antennes

Voyage extraordinaire : « Le mystère des antennes » avec Odile Jannin et Olivier Pratte. Sur réservation : communication@aev-iledefrance.fr

Informations pratiques

Réserve naturelle régionale de Sainte assise

Sans Adieu

Cinéma de campagne : « Sans Adieu » de Christophe Agou, 2017 (1h39mn), séance en présence de Pierre Vinour, producteur du film

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Petit marché

Le Petit marché, des paysans-producteurs viennent vendre leurs produits

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

jardin des Suisses

La guerre des graines par Catherine Flohic

Les Petites conférences « Lumières pour enfants » : La guerre des graines par Catherine Flohic, éditrice et auteure

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Économie du paysage cultivé

Les conversations paysagères : Économie du paysage cultivé avec Matthieu Calame, ingénieur agronome, et Yann Moulier-Boutang, économiste

Informations pratiques

auditorium de la Figuerie

Le Faucon

Conversation : « Le Faucon » avec Nicolas Gilsoul, Erik Orsenna et Emmanuelle Pouydebat

Informations pratiques

Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Malaquais, 14 rue Bonaparte 75006 Paris

La montagne magique

Voyage extraordinaire : « La montagne magique » avec Thomas Francoual et Agnès Sourisseau. Sur réservation : communication@aev-iledefrance.fr

Informations pratiques

Plateau d’Andilly

Anaïs s’en va-t-en guerre

Cinéma de campagne : « Anaïs s’en va-t-en guerre » de Marion Gervais, 2014 (46mn), séance en présence d’Anaïs Kerhoas et de Marion Gervais

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Petit marché

des paysans-producteurs viennent vendre leurs produits

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

jardin des Suisses

La terre est une marmitte

Les Petites conférences « Lumières pour enfants » : La terre est une marmitte par Ryoko Sekiguchi, écrivain

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Courances va nourrir Paris

Les conversations paysagères : Courances va nourrir Paris, « Western » avec Valentine de Ganay, écrivaine et agricultrice, et Bruno Saillet, ingénieur des techniques agricoles

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Sanglier

Conversation : « Le Sanglier » avec Nicolas Gilsoul et Gilles Clément

Informations pratiques

Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Malaquais, 14 rue Bonaparte 75006 Paris

La terrasse panoramique du crapaud calamite

Voyage extraordinaire : « La terrasse panoramique du crapaud calamite » avec Elise Prothery et Jean-François Antoine. Sur réservation : communication@aev-iledefrance.fr

Informations pratiques

Butte d’Orgemont

Les écossaises débarquent à Seine Port

Voyage extraordinaire : « Les écossaises débarquent à Seine Port » avec Louise Desmazieres et l’association de Mme Biloudet.
Sur réservation : communication@aev-iledefrance.fr

Informations pratiques

L’Ormeteau

Histoire de la plaine

Cinéma de campagne : « Histoire de la plaine » de Christine Seggezzi, 2016 (1h12 mn), séance en présence de Christine Seggezzi

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Petit marché

des paysans-producteurs viennent vendre leurs produits

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

jardin des Suisses

Partager c’est comprendre

Les Petites conférences « Lumières pour enfants » : Partager c’est comprendre par Patrick Bouchain, architecte et Damien Roger jardinier-paysagiste

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Un triangle fertile

es conversations paysagères : Un triangle fertile avec Alice Le Roy, journaliste et enseignante, et Robert Levesque, ingénieur agronome

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Rendez-vous en terre pastorale

Voyage extraordinaire : « Rendez-vous en terre pastorale » avec Bernard Teyssedou et Valentine Arreguy + Éloïse Guidotty de la ferme pédagogique. Sur réservation : communication@aev-iledefrance.fr

Informations pratiques

Butte Pinson

Les pieds sur terre

Cinéma de campagne : « Les pieds sur terre » de Batiste Combret et Bertrand Hagenmüller, 2016 (1h20), séance en présence de Bertrand Hagenmüller

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Des cabanes qui volent, des cabanons qui rampent, la nature dans tous ses états

Les Petites conférences « Lumières pour enfants » : Des cabanes qui volent, des cabanons qui rampent, la nature dans tous ses états par Gilles A. Tiberghien, écrivain

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Urbanisme agricole

Les conversations paysagères : Urbanisme agricole avec Anne-Sylvie Bruel, paysagiste et urbaniste, Christophe Delmar, paysagiste et urbaniste, Olivier Durand, ingénieur agronome et maraîcher urbain, et Simon Lacourt, paysagiste et géographe

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

L’apiculture

Cinéma de campagne : « L’apiculture », film muet 1919 (6 mn) et « Paysage imposé » de Pierre Creton, 2006 (50 mn), séance en présence de Pierre Creton

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Petit marché

des paysans-producteurs viennent vendre leurs produits

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

jardin des Suisses

Trois plantes à sortilèges qu’Ulysse goûta chez Circé

Les Petites conférences « Lumières pour enfants » : Trois plantes à sortilèges qu’Ulysse goûta chez Circé par Brigitte de Malau, plasticienne, auteure et cuisinière

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

La terre

Les conversations paysagères : La terre avec Marc Dufumier, agroéconomiste, et Catherine Darrot, ingénieure agronome et maître de conférences en sociologie rurale

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Un matin hors du monde avec les oiseaux migrateurs

Voyage extraordinaire : « Un matin hors du monde avec les oiseaux migrateurs » avec Sébastien Tresonne et Olivier Pratte.
Sur réservation : communication@aev-iledefrance.fr

Informations pratiques

Réserve naturelle régionale du Grand Voyeux

Genèse d’un repas

Cinéma de campagne : « Genèse d’un repas » de Luc Moullet, 1978 (2h00)

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Petit marché

des paysans-producteurs viennent vendre leurs produits

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

jardin des Suisses

Un arbre tout neuf

Les Petites conférences « Lumières pour enfants » : Un arbre tout neuf par Francis Hallé, botaniste et biologiste

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le goût des légumes d’Île-de-France

Les conversations paysagères : Le goût des légumes d’Île-de-France avec Laurent Berrurier, maraîcher, et un cuisinier surprise

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Concerto pour œdicnèmes

Voyage extraordinaire : « Concerto pour œdicnèmes » avec Olivier Pratte et Mme Bouisson (CAUE 78). Sur réservation : communication@aev-iledefrance.fr

Informations pratiques

Réserve naturelle régionale de Moisson

Le temps des grâces

Cinéma de campagne : « Le temps des grâces » de Dominique Marchais, 2009 (2h03), séance en présence de Dominique Marchais

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Petit marché

des paysans-producteurs viennent vendre leurs produits

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

jardin des Suisses

Le paysage affleure

Les Petites conférences « Lumières pour enfants » : Le paysage affleure par Bertrand Lavier, artiste-plasticien

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Fourmes, formes, formages

Les conversations paysagères : Fourmes, formes, formages avec Dominique Marchais, réalisateur, et Nicolas Boulard, artiste

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le jardin en marche

Cinéma de campagne : « Le jardin en marche » de Benoit Sicat, 2005 (26 mn), séance en présence de Benoit Sicat, et « Le plein pays » d’Antoine Boutet, 2009 (58 mn)

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Petit marché,

des paysans-producteurs viennent vendre leurs produits

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

jardin des Suisses

Quel climat pour vos petits-enfants ?

Les Petites conférences « Lumières pour enfants » : Quel climat pour vos petits-enfants ? par Valérie Masson-Delmotte, paléo climatologue

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Culture de l’Île-de-France

Les conversations paysagères : Culture de l’Île-de-France avec Jean-Michel Roy, historien spécialiste du monde rural, dont les cultures d’Île-de-France, et Sébastien Marot, philosophe

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Les terriens

Cinéma de campagne : « Les terriens » d’Ariane Doublet, 2000 (1h20), séance en présence d’Ariane Doublet

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Petit marché

des paysans-producteurs viennent vendre leurs produits

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

jardin des Suisses

Bonnes et mauvaises herbes

Les conversations paysagères : Bonnes et mauvaises herbes avec Gilles Clément, ingénieur horticole, paysagiste, jardinier et écrivain et Claude Figureau, botaniste et phytosociologue

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Résistance Naturelle

Cinéma de campagne : « Résistance Naturelle » de Jonathan Nossiter, 2014 (1h25)

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

Le Petit marché

des paysans-producteurs viennent vendre leurs produits

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

jardin des Suisses

Natures de vins

Les conversations paysagères : Natures de vins avec Patrice Bersac, ingénieur des Arts et Métiers, Éric Bazard, architecte et urbaniste, Bruno Schueller, vigneron, et des vignerons natures

Informations pratiques
Le Potager du Roi
École nationale supérieure de paysage
10, rue du Maréchal Joffre – Versailles

auditorium de la Figuerie

La Bap en chiffres

1

région : Île de France.

1

ville : Versailles.

72

jours d’exposition du 3 mai (journée réservée aux professionnels) au 13 juillet 2019.

4

prestigieux acteurs publics réunis autour d’un même projet.

2

grandes écoles : l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles et l’École nationale supérieure de paysage de Versailles.

3

ambitions :

→ Promouvoir un dialogue fécond entre citoyens, élus, architectes, paysagistes, urbanistes et créateurs pour inventer la ville de demain.
→ Penser un mariage harmonieux entre ville et nature.
→ Informer, mobiliser et émerveiller les visiteurs.

6

grandes expositions dans 6 lieux d’exception.

1

grand marché horticole éphémère en plein air : Esprit jardin, les 4 et 5 mai 2019.

12

grands débats publics concentrés sur les 3 premiers jours (vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 mai).

1

multitude de rencontres et d’événements tout au long de la Biennale.

2

nouveaux bâtiments écologiques et une ferme urbaine inaugurés à Versailles. Le premier bâtiment est signé Elisabeth et Christian de Portzamparc (Îlot est), le second Patrick Bouchain (siège de Nature et Découvertes).

1

ambition commune : faire de la biennale, une fête des sens et de l’esprit pour tous les publics.